Les réflexes sécurité par âge

Dès la naissance

On ne laisse jamais un enfant seul dans une maison, ni dans une voiture

La sécurité durant le bain

Bien sûr, on tient correctement l’enfant dans son bain, et on le l’y laisse JAMAIS seul sous aucun prétexte. Le téléphone sonne ? Ils rappelleront !

Le risque de chute

Bien sûr, on garde toujours une main sur l’enfant lorsqu’il est sur la table à langer (Il ne bouge pas encore ? Un réflexe pris est un réflexe acquis !) On pense donc à installer tout le nécessaire à proximité, et si on a oublié quelque chose (nul n’est infaillible… surtout avec la fatigue des nuits avec un bébé), et bien on l’emmène ou on le pose dans son lit le temps de s’organiser

La sécurité pendant le sommeil

Bien sûr, on respecte les recommandations de l’OMS concernant le couchage des enfants :

Dans un lit adapté, sur un matelas aux normes, portant l’un et l’autre la mention « conforme aux exigences de sécurité », couché sur le dos, dans une gigoteuse ou turbulette sans manche (pour évacuer la chaleur), et adapté à sa corpulence, avec éventuellement un plan incliné, dans une pièce à 19°C.

Ni couette, ni couverture, ni oreiller, ni tour de lit, ni animal, ni peluche encombrante, et c’est non négociable !

Et bien sûr on ne fume pas en présence d’un enfant ou dans une habitation dans laquelle il vit, ni à proximité d’une femme enceinte.

Malheureusement, ça ne supprime pas totalement les risques, mais comme ça y contribue statistiquement énormément, on s’y plie. 

Dès 3 mois

Tous les réflexes acquis restent d’actualité et en plus, on redouble de vigilance !

En effet, bébé gigote de plus en plus, peut se retourner, rouler sur le côté et donc tomber, notamment de la table à langer. (Non, tous les enfants ne savent pas se retourner à 3 mois… mais ça n’empêche pas d’être vigilant, car il peut le faire!) Et il attrape tout ce qui est à sa portée : on veille notamment à ce qu’il ne puisse rien attraper de dangereux et on éloigne tous les objets présentant un risque d’étouffement s’il les porte à sa bouche.

 

A partir de 6 ou 9 mois

Bébé se déplace (ou essaie) d’abord en rampant, puis à quatre pattes, et bientôt debout

Là, ça devient vraiment sport ! Plus que jamais il porte tout à la bouche. Il nous faut être très vigilant contre le risque de suffocation. Il va bientôt se déplacer, fouiller partout et ainsi risquer de se blesser ou de s’intoxiquer. Le risque de chute augmente aussi considérablement avec le développement de la motricité.

Bébé grandit

Mais ce n’est pas parce qu’il a 18 mois ou 2 ans, qu’il est devenu raisonnable (ça se saurait) : il est curieux, veut tout faire comme vous et surtout grimpe partout… de nouvelles précautions s’imposent notamment contre la défenestration.

Et un jour, il a trois ans

Déjà ? Et oui… Ouf ? Pas vraiment… L’âge de raison, c’est 7 ans…

A trois ans, il a pris beaucoup d’assurance mais ne mesure pas réellement la nature des risques qu’il peut prendre. S’il sait ce qui est permis, et ce qui ne l’est pas, il se croit souvent plus agile et plus « fort » qu’il ne l’est… Les accidents sont par conséquent souvent plus graves.

Alors, quelques réflexes pour anticiper et ainsi éviter les petits soucis et gros tracas de la naissance et tant qu’il n’est pas assez mûr pour assurer sa sécurité ?

Share This

Partagez

Partagez ce post avec vos amis !